Le Village...

un village isolé dans une forêt... des habitants étranges... des créatures fantastiques et effrayantes qui rôdent...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La chasse de l'Ombre-Terre (suite)

Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 29
âge [rp] : Inconnu (quelques millénaires)
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: La chasse de l'Ombre-Terre (suite)   Mer 23 Aoû - 19:30

Après avoir faussé compagnie à Hoheneim, Morgan atteignit une clairière, vaste et toujours aussi peu éclairée bien qu'elle fut à ciel ouvert... Morgan comptait bien visiter chaque coin de cette forêt, afin de pouvoir chasser et traquer à loisir tous les vampires y deumeurant. Or donc il atteignit cette clairière avec célérité, mais en étant toujours aussi prudent. Pas assez cependant car il fut repéré.
Morgan le sentait, il sentait qu'on l'observait mais ce n'était pas une présence néfaste, c'était...un frère! Il se retourna vivement et un lycaon lui fit face, s'approcha de lui, et Morgan lui parla dans sa langue, lui demandant ce qui l'alarmait ainsi.
Le loup-garou lui répondit qu'un nombre incroyable des vampires le recherchaient lui et sa meute car ils avaient osé tuer l'un des leurs la nuit dernière. Morgan soupira. Cette lutte entre les lycaons et les midians ne cesserait donc jamais? Elle avait le don de le placer dans l'embarras, lui traqué par tous, il s'en sortait généralement indemme mais à terme il finirait bien par être tué par un vampire ou un humain. Cependant il ne pouvait refuser d'aider les lycaons dans leur guerre contre les créatures de la nuit...
Or donc il se prépara une fois de plus à tuer du vampire, après tout il dédiait son éternité à cela, il en avait tant tué qu'ils ne se comptaient plus... Mais ils étaient encore inombrables, se multipliaient vite et certains étaient beaucoup plus puissant que Morgan même si la douleur en son coeur l'avait rendu presque invulnérable, presque immortel... Bien qu'il fut vieux, très vieux Morgan sentait qu'il avait encore la force de chasser ses "semblables" pendant encore très longtemps...
Lors, il hocha la tête, résigné et se mit en route, accompagné du lycaon. Ils repartirent dans les ombres de la forêt et marchèrent ainsi une heure durant alors que la lune était haut, très haut dans le ciel. Puis ils arrivèrent à un embranchement, prirent la direction de droite, la plus sombre, la plus touffue, la plus profonde. Mais à quelques mètres gisait une forme humaine, couchée par terre, les bras et les jambes recroquevillés sur le corps comme pour se protéger d'un ennemi invisible. Invisible? Bon sang! Des vampires! Morgan pouvait les voir lui, mais pas le garçon étalé par terre, car c'était un jeune garçon, terrorisé qui gisait là, tentant de se protéger de la morsure fatidique. Morgan prit son arc, encocha une flèche trempée dans de la poudre d'argent et tira. Douleur. Brûlure. Un midian touché en plein coeur disparut, purifié, mort. Or donc les quelques autres vampires qui restaient (au nombre de cinq) le remarquèrent et abandonnèrent le garçon, pour se précipiter sur Morgan.
Morgan aurait pu les vaincre, non sans peine certes, bien qu'il fut plus puissant qu'eux, mais il ignorait si le garçon avait été mordu ou non. Il se contenta donc de ranger vivement son arc, de dégainer son sabre en argent et son tuteur de métal, para un coup de poing, planta le tuteur dans un coeur, trancha la tête d'un autre, fit une roulade pour éviter un autre coup, se releva et lança sa dague dans le coeur d'un troisième; puis courut vers le jeune homme, le prit dans ses bras et s'enfuit. Le lycaon était resté pour vaincre les vampires survivants, et laisser le temps à Morgan de s'enfuir.
Cela le désolait de laisser ce loup-garou seul face à deux midians, mais après tout il saurait s'en sortir sans trop de difficultés et de toute façon, il n'avait pas le choix, il devait ramener ce garçon au village. De surcroit la nuit finirait bientôt et le jour allait poindre dans à peine une heure.
Morgan s'en fut donc, volant avec ce jeune dans les bras jusqu'à enfin atteindre le village. Pas le temps de se venger sur les vampires. Il ferait ça un autre jour. Il pénétra donc dans le village en marchant cettte fois car il ne voulait pas que les gardes le remarque en tant que vampire; il courut, courut encore jusqu'à arriver en vue des portes.
Mais alors il se retourna, il avait été suivi. Qui? Peut importe, le temps pressait, il fit mine de l'ignorer mais son coeur était inquiète, sachant que ce n'était pas un simple vampire et encore moins un être humain. Il arriva donc dans le coeur du village et demanda à rencontrer son chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elène de Levarya
Sage et protectrice du village ~Admin~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 516
Age : 26
âge [rp] : 83 ans
rôle dans le Village : villageoise (ancienne vampire)
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: La chasse de l'Ombre-Terre (suite)   Jeu 24 Aoû - 14:40

Zarr

Dans la forêt, une ombre grise et rapide se faufilait en galopant entre les arbres, comme si elle avait le diable aux trousses. Un éclair de fourrure claire, des yeux vifs et malins, une course inaudible pour une oreille non exercée, passait ainsi en vitesse, attirant parfois l'attention des êtres de la forêt.
Un jeune loup, plus près du louveteau que de l'âge adulte, courrait, une expression sur le museau qu'on aurait pu prendre pour un large sourire.

Intrigué par l'odeur qu'il avait sentie plus tôt, Zarr la suivait maintenant à la trace, et hurlait parfois de joie de la sentir se rapprocher. Car il avait reconnu, sur le lieu de massacre de plusieurs vampires, cette odeur qui lui était bizarrement familière : c'était celle d'un loup. Mais les seuls deux-pattes à porter l'effluve des siens étaient les lycaons. Celui-ci par contre, était encore plus étrange à ses yeux, car semblait avoir sur lui celle de sa jeune maîtresse, mais beaucoup plus forte; ce qui signifiait qu'il était un vampire.
Ainsi, il n'en avait pas fallu plus pour intriguer le jeune loup, et sa curiosité l'emportant sur sa peur, il s'était empressé de courir silencieusement à la poursuite de cet être, quel qu'il soit.

Après quelques temps, il s'était rendu compte qu'il s'approchait de plus en plus de cet homme. Mais lui-même se rapprochait du village, et Zarr ne savait se décider pour savoir si c'était mal ou pas. Si l'homme était dangereux, peut-être. Mais après tout, le loup ne savait pas s'il l'était.
Il s'était donc mis à hurler, de joie de sentir un semblable, et de peur qu'il ne le soit pas tellement que ça.

Elène serrait certainement alertée par ses cris qu'elle reconnaîtrait. Et elle accourrait pour voir ce qu'il se passait, pour prendrr les choses en main. Zarr lui faisait confiance.




~*~*~*~


Elène

La jeune femme parlait encore avec l'esprit lorsqu'elle entendit les hurlements lointains de Zarr. Pourquoi criait-il donc ainsi? Voulait-il rameuter tout le village?? D'abord en colère plus qu'inquiète, Elène fit un geste à l'esprit, pour qu'il la suive ou qu'il l'attende, comme il le voulait, puis elle se précipita presque dehors, inquiète de ce qu'il se passait.
Déjà quelques gens s'étaient arrêtés, se demandant ce qu'il se passait, tandis qu'une silhouette sombre s'avançait vers le bâtiment du conseil en demandant à parler au chef. Et si Elène ne rêvait, il portait dans ses bras un jeune garçon, qui semblait inconscient…

Soudain Inquiète, Elène se précipita pour voir ce qu'il se passait avant que d'autres conseillers ne s'en mêlent. Et puis, elle était la "chef", et l'inconnu demandait à lui parler.
En plus, sans doute était-ce pour l'avertir de la venue de celui-ci que Zarr avait hurlé? Dans tous les cas, Elène s'inquiétait de plus en plus, non seulement de la situation à laquelle elle se trouvait confrontée maintenant, mais en plus de tout ce qui se passait depuis le matin…

Elle arriva presque en courrant près de l'homme et du garçon, regardant le premier dans les yeux un bref moment, et posant sa main sur le front du deuxième en parlant toujours à celui qui le portait :


"Que s'est-il passé?"

Elle voyait bien qu'il s'était battu. Mais elle remarquait aussi qu'il n'était pas tout à fait humain. Un vampire? Certainement. Mais quand Elène vit Zarr arriver dans son dos avec une langue pendante et un genre de sourire confiant, elle commença à se poser des questions…

Zarr ne s'approchait en général pas trop des vampires, Elène était une exception parce qu'elle ne l'était plus tout à fait, mais si cet homme en était vraiment un, elle ne voyait pas pourquoi le loup n'avait pas peur de lui… Elle posa encore une fois ses yeux couleur d'acier dans ceux sombres de l'homme, tout en faisant un geste à l'un des gardes présents pour qu'il prenne l'enfant et s'en occupe.


"Qui êtes-vous...?" demanda-t-elle, intriguée par la présence de l'homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/ftopic45.Elene-de-Levarya-v
Morgan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 29
âge [rp] : Inconnu (quelques millénaires)
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: La chasse de l'Ombre-Terre (suite)   Jeu 24 Aoû - 17:51

Morgan, interloqué fut incapable de répondre pendant un instant. Qu'y avait-il en cette jeune femme? Une douceur inhumaine, jamais personne ne lui avait parlé aussi délicatement,bien qu'on ressenti une pointe d'inquiètude dans la voix de Elène. Les vampires lui crachaient des insultes, le taraitaient de lâche, de traître, les humains le chassaient et le craignaient, les lycaons ne savaient lui parler que pour quérir son aide. Seule Leïla lui avait jamais parlé de la sorte... Et il n'y avait pas que cette douceur à fleur de peau, elle avait une aura. Une grande et terrible aura. Etait-ce possible? Morgan avait-il trouvé celle qu'il cherchait? Etait-ce bien cette femme, ancienne vampire qui avait su vaincre son démon? Oui, il le savait, il le sentait à présent. Il avait prévu de dégainer son arme, de l'assomer et de la capturer pour lui poser des questions, étant habitué à de telles méthodes lorsque l'on est traqué par tous et que l'on chasse seul; mais il n'y parvint pas. Il restait figé.
Ces yeux, cette gentillesse, cette douceur. lorsque Morgan plongea ses yeux dans les siens, ce fût comme si des siècles de souffrance, de peine et de solitude venaient de tomber de ses épaules; si dures et terribles avaient été les épreuves de sa vie pourtant! Le vampire en tomba instantanément amoureux, troublé en son coeur car il parvint même à oublier Leïla... Puis ce fut comme si le chagrin et la joie s'étaient abattu simultanément sur lui, il baissa les yeux, pour la première fois devant quiconque, il fuya un regard!
Enfin, il répondit doucement, abandonnant pour la première fois sa voix rude et terrible:


-"Un vampire en quête de purification mademoiselle, je me nomme Morgan..."

Il la regarda à nouveau, puis, écarquillant les yeux comme s'il venait de se rendre compte de la gravité de sa réponse, s'en fut en courant... Où allait-il? Peu lui importait, courir, échapper à ses yeux, échapper à sa faiblesse, il ne comprennait pas ce qui lui arrivait, jamais, jamais il n'avait ressenti cela même... même pour Leïla, à cette pensée, Morgan laissa échapper un cri de dément, il voulait en son coeur tuer le souvenir de la louve et le remplacer par celui de cette jeune femme...Or donc, il s'immobilisa et attendit, caché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mab
le Miroir de la Nature ~Admin~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 27
âge [rp] : ??? les esprit ne comptent pas les années ils trouvent cela supperficiel
rôle dans le Village : MONSTRE=>esprit de la forêt
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La chasse de l'Ombre-Terre (suite)   Jeu 24 Aoû - 23:15

Mab avait pris le parti de la suivre... Elène lui avait posé une question un peu auparavant, mais que vaut le temps lui demandant si elle voulait venir chez elle, l'esprit avait hésité mais était repartit dans la forêt, là, elle avait retrouvé le calme avant d'avoir affaire à un combat dans l'enceinte de la forêt. Elle avait eu le désagrément d'utiliser ses pourvoirs sur Hoheneim, puis avait fait renaître une âme.

Après quoi, le mal qui s'étendait toujours un peu plus fut comme implifié, cela s'aggravait, et il faisait encore jour ! Comment était-ce possible, cela ne s'amplifiat qu'au coucher de soleil ! D'ailleurs elle se posa ne question, comment était-ce possible que des vampires aient put se trouver un peu auparavant dans cette forêt... pour hoheneim elle avait la réponse, mais l'autre ?

Elle regarda le feuillage, il faisait sombre dans le coeur des bois...

puis elle se rappela de l'urgence et avait décidé de revenir, elle parlerait encore avec cette Elène, elle avait passé les portes assez difficilement, avait cherché Elène pour la retrouver une fois de plus près du Conseil, songeuse, et avait à peine commencer la discussion quand le soleil tomba, elle avait aors demandé à Elène si elle avait sentit la vague destructrice qui s'élevait un peu plus maintenant quand celle-ci lui fit signe de ne pas bouger, elle écoutait les hurlements d'un loup, puis se mit à courir.

Elle la rejoignit aux portes et un étrange spectacle s'offrit à ses yeux.
Le chasseur qu'elle avait apperçut auparavent avec un jeune humain dans ses bras.
Elle n'écouta pas la conversation, elle étudiait le personnage, essayant de mieux le connaître, si elle l'avait connu un peu plus que ce qu'elle savait déjà, elle se serait intéressé à la discussion et certains détails lui auraient échappés.

Question sentiments, Mab n'était pas une mine d'or, elle était capable des les contruire, de les traduire, mais elle n'en avait jamais ressentit... à part pour la forêt bien sûr. ELle se rappela qu'elle tenait la couverture en cuir, qu'elle avait pris pour la ramener à Elène, au cas où...

Elle le vit partir conscient de sa bêtise, elle reconnut dans son regard la même peur que Gabrielle à l'idée que son secret soit su... à l'idée que l'on sache qu'elle était lycan.

Elle s'avança vers Elène et lui dit :

"Vous avez plusieurs solutions :
Soit vous le suivez, avec ce loup vous n'aurez aucun mal à le retrouver vu l'attention qu'il lui porte, et vous apprenez des choses intéressantes...
Soit vous restez et nous parlons de choses évidentes que vous découvrirez par vous même plus tard..."

Silence, si elle hésitait c'est qu'il lui fallait un coup de pouce, Mab fit demi-tour et disparut complètement, elle allait poser la couverture decuir sur la table du conseil puis repartirait pour la forêt.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=79
Elène de Levarya
Sage et protectrice du village ~Admin~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 516
Age : 26
âge [rp] : 83 ans
rôle dans le Village : villageoise (ancienne vampire)
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: La chasse de l'Ombre-Terre (suite)   Ven 25 Aoû - 2:30

Le garde pris l'enfant, non sans avoir auparavant lancé un regard intrigué et effrayé à son porteur. Il s'en fut ainsi rapidement, terrifié autant par la présence de l'homme que par l'état du jeune villageois. Mais quelques curieux étaient toujours figés -ou presque- aux alentours, attirés comme des aimants par l'étrange scène formée par le couple de vampires.



Lorsqu'elle croisa pour la deuxième fois les yeux de Morgan, Elène se sentit troublée. Inconsciemment, elle se mit à sourire, voyant qu'il ne répondait pas à ses questions. Mais bien loin de se moquer, elle se sentait ravie, ravie et extrêmement flattée de lire ces sentiments dans les yeux de cet être, de causer un tel effet sur quelqu'un comme lui.
Pourquoi ? Cela ne lui aurait rien fait en temps normal… Elle ne s'était jamais préoccupée du regard que portaient les autres sur elle, se moquant éperdument de leurs opinions, favorables ou pas. Alors que là… Non, elle ne pouvait quand même pas…
Elène n'était jamais vraiment tombée amoureuse, elle n'avait même jamais trouvé une véritable importance à ces sentiments… Elle avait eu comme exemple son père, ayant tué sa mère, et d'autres couples de vampires, race qui avait le don de se prendre pour supérieure à propos de tout et n'importe quoi… Elle avait l'impression que dans ces cas-là, il était un peu difficile de trouver l'âme sœur, surtout qu'elle était déjà rejetée par toutes les créatures qui pouvaient comprendre qu'elle était mauvaise de nature…

Mais lui… il avait baissé les yeux, et même adopté ce ton si respectueux, doux et calme qui paraissait maintenant si charmant à Elène... Il ne l'avait pas brusquée, s'était contenté de parler, et ses paroles avaient tout de suite plu à l'ancienne vampire… Il s'appelait donc Morgan… Un nom qui sonnait merveilleusement bien aux oreilles de la jeune femme. De la "mademoiselle", comme il l'avait appelée… Elle aurait rougit à cette simple pensée. Et elle se rappelait également qu'il disait être venu là pour se Purifier… cela signifiait-il qu'il venait pour changer à nouveau de nature ? Qu'il refusait comme elle de servir le mal pour lequel ils avaient tous deux été créés ? Qu'il savait, en lui disant cela, à qui il s'adressait ??

Alors qu'elle se sentait euphorique et fière, Elène eut soudain l'impression que tout cela n'était qu'illusions… On ne pouvait pas ressusciter lorsqu'on était mort. Faire à nouveau partie du bien, lorsque l'on n'était fait que de mal. Elle l'avait appris à ses dépends…

Elle devait le prévenir, que ce n'était pas aussi simple… Mais à peine pensait-elle à cela qu'elle se rendait compte qu'il s'était éclipsé. Il était partit… Interloquée, Elène eut une immense et soudaine impression de vide dans le cœur, comme s'il manquait là quelque chose d'essentiel à sa survie… Pourtant, elle n'avait plus de cœur, depuis longtemps…

Elle cligna des yeux plusieurs fois, fouillant du regard les alentours, afin de peut-être voir où il avait pu partir… Mais elle ne le trouva pas, et en fut profondément déçue…

Se rendant compte alors que Mab l'avait suivie et lui parlait, Elène se retourna, et l'écouta avec attention. Il est vrai que dit comme cela, le choix ne faisait aucun doute. Elle mourrait d'envie de se lancer à la poursuite de Morgan, de lui demander des explications et de tout simplement revoir encore une fois dans ses yeux ce sentiment, qui lui avait été étranger pendant tout ce temps…
Elle regarda une dernière fois Zarr, puis Mab, et fit un sourire reconnaissant à cette dernière, comme si elle venait de lui sauver la vie.


"Merci…Pour tout !"

Elle se tourna alors vers le loup, qui n'avait pas bougé, mais qui semblait attendre que quelqu'un lui dise quoi faire, comme s'il était perdu en ce moment même. Elène s'approcha alors de lui avec un sourire, et lui ébouriffa la fourrure entre les oreilles avant de déposer un baiser sur son museau et de lui dire dans la langue des hommes :

"Je suis sûre que tu le retrouverais, toi… va donc le chercher, et indique lui le chemin de ma maison. Il est tard je pense, enfin pour moi, et je suis sûre qu'il n'a nulle part où aller à part l'auberge... Pas très accueillant. Enfin... Convaincs-le…"

Elle lui fit un dernier sourire et lui fit signe de s'en aller. Le jeune loup sembla acquiescer, puis parti en courant vers une direction qui échappa rapidement à Elène. Mais celle-ci n'y prêta pas trop attention, décidant de revenir rapidement chez elle, voir si Morgan oserait venir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/ftopic45.Elene-de-Levarya-v
Morgan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 29
âge [rp] : Inconnu (quelques millénaires)
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: La chasse de l'Ombre-Terre (suite)   Ven 25 Aoû - 22:21

Il courait, il courait toujours plus vite, toujours plus loin, Morgan s'épuisait, il ne savait où aller, peu lui importait, il voulait simplement fuir, fuir ces yeux qui le hantaient, fuir cette femme qui avait pris une place dans son coeur déchiré, qui était même parvenue à lui faire oublier Leïla...
Il avait abandonné toute prudence, avait laissé ses dons de chasseur discret, tant et si bien qu'il ne tarda pas à etre repéré par un groupe de vampires. Morgan s'immobilisa. Les fixa avec un regard terrible, inhumain, dément. Il dégaina son sabre, sortit son pieux; il était prêt. Qu'ils approchent, il ferait un carnage, un abominable massacre. Ils étaient douze fois plus nombreux que lui mais Morgan était devenu fou, et de cette folie découlait une indiscible envie de meurtre, les vampires étaient arrivés au mauvais endroit au mauvais moment , tant pis pour eux!
Mais alors que Morgan poussait un hurlement terrible de provocation rageur, Zarr l'avait retrouvé, lui sautant presque dessus, manquant de le déstabiliser. Cela suffit aux vampires pour le charger, ils le blessèrent en maints endroits, dont au cou et aux côtes, et ils parvinrent même à atteindre Zarr. Fou de rage, Morgan se vengea, cette nuit là, il était un Dieu de la Guerre, un fléau pour les vampires. Même blessé atrocement il parvenait à les vaincre, non surtout blessé, les fauves blessés sont les plus dangereux c'est bien connu.
Tous, Morgan les détruit tous jusqu'au dernier, se faisant un honneur de détruire le mal auquel il appartenait. Ses blessures auraient terrassé n'importe qui même parmi les vampires mais Morgan s'en fichait complètement, le loup, son frère avait été touché; et il n'y avait pas que cela qui le maintenait en vie. Il y avait... Elle, cette jeune femme dont il était tombé amoureux, il devait la revoir. Savait-elle seulement ce qu'elle lui avait fait? Il ne savait pas pourquoi, il ne comprenait pas pourquoi, cela ne lui était jamais arrivé; mais il était mu par une indéniable envie de revoir cete femme.
Il se pencha sur Zarr, il n'était pas trop atteint, il guéirait. Morgan chercha autour de lui, il trouva la plante nécessaire à la guérison des plaies superficielles. Puis il se dit que ramener son loup à sa maîtresse serait un prétexte... pour la revoir. Morgan frissona à cette pensée... Mais... un problème! Où donc habitait-elle? Le loup saurait sûrement lui indiquer le chemin. Morgan bénit le ciel de lui avoir donné la chance de comprendre les loups et de pouvoir leur parler.
Or donc il prit Zarr dans ses bras et se laissa guider jusqu'à la maison d'Elène...

{Je poste la suite dans la section "habitation, je ne savais pas trop où écrire ça...!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chasse de l'Ombre-Terre (suite)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse de l'Ombre-Terre (suite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse de Etoile d'Argent... [suite]
» [Suite Ombre et Obscurité]
» Sur cette terre, comme l'ombre nous passons. Sortis de la poussière, nous y retournerons. PV Louvly
» ? Annexe 3bis : Les Régions de la Terre du Milieu
» Le Freux se cache sous terre (Chasse continue)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village... :: Morison: le village :: le Conseil-
Sauter vers: