Le Village...

un village isolé dans une forêt... des habitants étranges... des créatures fantastiques et effrayantes qui rôdent...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Balade en forêt

Aller en bas 
AuteurMessage
Archélia
apprentie libraire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 28
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Balade en forêt   Lun 21 Aoû - 2:41

Archélia sortit de chez Steve avec une seule idée en tête, se promener dans la forêt. Depuis qu'elle était petite, la jeune femme avait souvent pensé à s'enfuir et comme le seul moyen d'y arriver était la forêt, Archélia y était allée souvent. Dans ce temps-là, c'était pour aller pleurer sa solitude, mais maintenant, elle voulait y aller pour marcher et s'aérer l'esprit.

Retournant dans un endroit qu'elle croyait connaître, l'apprenti-libraire observa les alentours à la noirceur. C'était très effrayant. Avec les bruits étranges qui parsemaient cette forêt maudite, à peu près personne ne s'y aventurait autant la nuit que le jour. Cette forêt qui encerclait le village était une autre partie de sa malédiction. Malédiction qui la touchait un peu, Archélia.

La jeune femme continua à marcher, en réfléchissant. Des bruits de pas commençaient à devenir de plus en plus fort, tout comme un bruissement de feuilles, tout près d'elle. Elle sentait des yeux posés sur elle. Devenant soudainement mal à l'aise, Archélia s'arrêta et regarda autour d'elle, certaine d'y trouver une créature étrange et effrayante. Et c'est ce qu'elle vit. Entre deux arbres, un peu plus loin, une créature mi-homme, mi-loup avançait rapidement vers elle. Ayant déjà lu dans un livre de la librairie une description de cette créature, l'apprentie savait qu'elle ne s'en sortirais pas. Les loup-garou soit mangeaient leur victime, ou soit il la transformait en loup. C'était donc la mort ou le reste de sa vie en loup-garou.

Préférant trouver une autre option, Archélia se mit à courir le plus qu'elle put. Elle ne voulait ni mourir, ni être prise à jamais à errer dans cette forêt à la recherche de petits animaux à manger ou de personnes aussi imprudentes qu'elle à transformer. Elle courut, le plus longtemps qu'elle put, sachant pertinnement que cet animal ne se fatiguerait pas avant elle et qu'il pourrait la retrouver par l'odeur. Elle n'avait donc aucune chance de s'en sortir indemne. Personne ne la chercherait, pas même Steve, qui croirait qu'elle était tout simplement entrée chez elle. Elle était dans de beaux draps.

L'homme-loup était toujours à sa poursuite, lorsqu'Archélia eut la maladresse de trébucher. Ses vêtements, d'odrinaire propres étaient maintenant maculés de terre et de branchages. Ça y est, c'était bel et bien la fin d'Archélia, qui renonçait toujours à se servir de ses pouvoirs, même en cas d'extrème urgence. Elle nierait toujours se qu'elle était, et ce, pour toujours. Le loup se rapprochait dangereusement d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromede
Spadassin à l'Eternel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 28
âge [rp] : 35 ans
rôle dans le Village : Chasseur
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Lun 21 Aoû - 4:22

Un homme prostré. Non, receuillit, plutôt. Calme, les mains jointes, assis sur un tronc d'arbre. Que fait-il ? pleure-t-il, est-il triste ? Non, pas tout à fait. Il se repose alors ? Repos de l'esprit donc. Il prie. Il communie avec le Seigneur, et donc avec toute chose. Moment important s'il en est, puisqu'il n'ose plus faire cela dans une quelconque église. Normal, maintenant, c'est plus un subordonné qui prend son ordre de mission. La prière perd de son charme, de sa superbe. Petit sacrifice en regard du gain, des pouvoirs donnés par le Seigneur Lui-même, ainsi qu'une mission, et quelques autres avantages. Du matériel. Une amie haute comme trois pommes. Qui en ce moment même volète entre les branches d'un saule, poursuivant les insectes avec un air curieux, comme si elle n'en avait jamais vu auparavant. Spectacle amusant s'il en est. Onde de fraicheur, d'innocence. Dommage, ça aurait pu être Andromede aussi...

Un bruit. L'oreille se tend, aux aguets. Les muscles frémissent, se contractent. Le Chasseur se redresse lentement, comme le prédateur qu'il est, définitivement. Ses yeux se plissent et parcours l'horizon. La traque commence. On entend un cris. Puis un hurlement sauvage. Une créature dans ses bois, le spadassin sens son sixième sens rayonner dans sa tête. Et sur sa main droite, sur sa paume ou rayonne faiblement une croix de Malte gravée pour l'éternité. Il n'est pas loin. Juste à l'orée de cette clairière où il priait il y a juste un instant. La créature, l'oeuvre du Malin, est elle aussi en pleine chasse. Elle chasse l'humain. L'humaine plutôt. Ses pas à elle sont rapides, affolés. Elle sait qu'elle n'a pas de chance, surtout dans cette direction, mais elle s'obstine. Lutte ordinaire pour la survie. Andromede ne s'en mélerait pas dans d'autres circonstances, mais au-delà de cette fille il y a la mission divine. Le lycan est un serviteur du Déchu. Les serviteurs sont ses ennemis. 1+1 fait 2. Et il faut toujours avoir sur soit une plaque de chocolat en cas probable d'apocalypse. Des vérités inébranlables.

Fort de ces convictions, il se mit en marche. En quelques pas de fantôme, il s'approche de l'être damné. 5 mêtre. Il est au-dessus de la fille, prèt à la dévorer. La Rose de Sphir ne peut laisser passer cela. D'autant qu'elle est mignone, plutôt petite mais délicieuse, à première vue. Une beauté dorée dans un écrin de noirceur et de damnation. Amusante situation. Si ce n'est que ce n'est pas le moment. Andromede Sort doucement son arme. La Lame huilée ne fait aucun bruit, juste un chuintement inaudible. Bien équilibrée, il la relève, sort son pistolet de sa main gauche. Enlève lentement le cran de sûreté. Il espère ne pas avoir à s'en servir, les balles sont si rares. Le loup se penche.

Le Spadassin bondit ! La tête de la créature s'envole, suivit par le reste du corps, quand le coup donné de la garde le renverse contreun chène centenaire. La créature se relève aussitôt, pousse un hurlement de rage. Toise le nouveau venu. Toise le Chasseur, le Spadassin serviteur du Seigneur Dieu. Et pousse encore un hurlement. Qui couvre les paroles d'Andromede.

"Je suis la Lame du Seigneur ! Je suis son bouclier contre le Malin ! Le Seigneur me protège et guide mon bras, fortifie mon épée ! Il m'offre sa force ! Il est tout-puissant ! Je suis Son céleste courroux, Sa colère, Son ire insatiable !"

Prière de guerre, oraison funèbre. Place à l'action. La Rose bondit, lame en avant. Lame maintenant envellopée de flammes rougeoyantes. Lame qui crisse contre les griffes du monstre, qui ne se brise pas. Passe d'arme, estocade, coup de taille qui ouvre de large brèche dans la défense. L'être damné réplique, furieusement, imprévisible. Andromede évite, esquive, plasmodiant sa prière encore, et encore. Il contourne le monstre, assaille son dos, se retire. Le lycan se retourne à son tour. Dommage pour lui. La rapière frappe sur la droite, puis la gauche, créant une faille. Puis l'estoc frappe comme la piqure de la Guèpe. Carotide percée. Les flammes s'engouffrent, cuisent la chair, les poils, les yeux, remontent au cerveau, descendent au coeur. Le lycan brûle d'un feu intérieur d'une blancheur immaculée. Tombe à genou, les bras ballants. Puis tombe à terre, tas de cendre purifié.

"Par le Seigneur, soit banni..."

Le spadassin halète un instant, se retourne pour darder un regard d'acier sur celle qu'il vient de sauver. Un moment passe, sans un bruit. Puis il se tourne totalement pour lui offrir sa main, pour l'aider à se relever.

"Puis-je avoir l'insigne honneur de vous offrir mon aide, jeune demoiselle ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=134
Archélia
apprentie libraire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 28
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Lun 21 Aoû - 23:35

La peur. Peur de la fin, peur de la mort ou du pire. Cette peur, Archélia la ressentait au plus profond d'elle-même. Le loup-garou était sur elle, prêt à la dévorer. L'apprenti-libraire sentait la faim du loup. Elle serait son repas. Elle hurla, bien qu'elle savait très bien qu'il n'y avait personne et que personne ne penserait à venir la sauver dans un pareil moment. Archélia avait tellement peur qu'elle en pleurait. Les larmes coulaient sur ses joues.

Puis un bruit. Ne voyant rien, la peur d'Archélia doubla d'intensité. Peut-être était-ce un autre animal qui la voulait aussi comme repas. Elle hurla une seconde fois. Puis l'homme-loup rebondit plus loin. Un homme apparut dans son champs de vision. Ils allaient se battre et Archélia était en plein milieu de leur champs de bataille. S'aidant de ses mains tremblantes, elle se poussa plus loin. Elle ne pouvait se relver et courir, ses jambes ne la supporterait pas. Elle s'éloigna le plus qu'elle put. Mais ses sens restaient aux aguets. Peut-être est-ce que ces loups vivaient en meutes ici. Peut-être qu'il y en avait d'autres qui attendaient qu'elle tombe dans leurs pièges.

Archélia acota son dos sur un tronc d'arbre. Ses vêtements étaient remplis de marques de terre et ses cheveux aussi. Elle ramena ses jambes vers elle et les entoura des ses bras. Elle déposa aussi sa tête sur ses genoux. Elle avait peur, elle ne voulait pas voir la bataille qui se déroulait devant ses yeux. Puis tout se termina enfin. Les hurlements déchirants du loup stoppèrent et l'homme fit une dernière prière. Elle relèva la tête pour l'observer un peu plus et rencontra ses yeux d'aciers. Puis il lui tendit la main. Main dans laquelle elle posa la sienne, petite et fragile, déliactement et dans un mouvement peu assuré. L'apprentie s'aida du tronc pour se relever puis, gênée de s'être fait sauver, mais soulagée, elle baissa la tête.

-Merci. Je ne sais comment je pourrais vous remercier davantage.

Archélia se demanda si c'était un coup de chance ou du destin que le loup soit arrivé comme ça, cette journée là. Enfant, elle avait si souvent voulu s'enlever la vie, se faire attaquer pendant son sommeil ou dans cette forêt. Et aujourd'hui que tout allait si bien, une créature destructrice l'attaquait. Et cet homme, si s'en était bel et bien un, qui apparaissait à ce moment. Chance ou Destin. Personne ne le savait et Archélia ne savait pas trop en lequel elle croyait le plus. Ce n'était pas non plus le meilleur moment pour y réfléchir. Archélia releva doucement la tête, pour pouvoir détailler avec exactitude les traits de son sauveur. Il était charmant, beaucoup plus grand qu'elle. Il dégageait un aura divine. Chance ou Destin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoheneim
Ombre Funeste
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mar 22 Aoû - 3:10

Hoheneim lisait tranquilement sur la branche d'un arbre lorsqu'il entendit le pas fort reconnaisable d'un loup-garou qui s'appretait à attraper sa proie,il tourna la tête et vit une femme essayant de semer un lycaons a la course.Hoheneim pensa:

Pffff,si elle croit quelle va s'échapper comme sa.

Il la vit alors trébucher et la comme par reflexe,il sortit son arme s'appretant à prendre la vie du lycantrophe lorsqu'un humain bondit sur le loup puis apres un petit combat lui porta le coup d'estoc,le loup-garou s'écroula.Le midian rangea son arme ainsi que son livre et observa la scène.L'inconnu haletait,le vampire pouvait l'entendre de la où il se trouvait,au bout d'un petit moment l'humain proposa enfin sa main a la jeune femme et lui dit:

"Puis-je avoir l'insigne honneur de vous offrir mon aide, jeune demoiselle ?"

Elle était encore toutes recrquevillé sur elle-même mais en croisant le regard de l'homme elle se décida a lui tendre sa main.En s'aidant du tronc pour se relever elle dit:

-Merci. Je ne sais comment je pourrais vous remercier davantage.

Hoheneim trouvait cette scène amusante même si il aurait bien aimer faire du loup-garou son repas,il a en contre-partie observer un bon combattant a l'action.En pensant à l'excellente proie qu'il pourrait faire son "sang",si je puis m'exprimer ainsi, ne fit qu'un tour.Le midian se laissa alors tomber de la branche et atterit le plus silencieusement possible au sol.Il se dirigea alors discretement mais pas trop quand même vers les deux humanoïdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=13
Morgan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 29
âge [rp] : Inconnu (quelques millénaires)
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mar 22 Aoû - 20:19

A quelques centimètres de la tête de Hoheneim, une flèche se ficha dans le tronc d'un chêne. Hoheneim se figea, puis se retourna, un sourire aux lèvres. Qui donc pouvait bien l'avoir repéré et qui donc aurait pu avoir cette imprudence?
Un homme s'avança, tout de noir vêtu, ranga son arc dans son dos, et dégaina son sabre faisant un bruit à peine audible.


-"Tiens donc! Que fais-tu là, vampire, à suivre ces deux êtres? Pour un chaseur tu n'es pas vraiment discret. Une cape aussi flamboyante qu'un coucher de soleil, un chapeau plus large que le plus épais des troncs de cette forêt, on te suit à la trace et cela fait un moment que je t'ai repéré... Que veux-tu?"

Morgan s'approcha davantage de Hoheneim tout en le menaçant de son sabre, le vampire ignorait que Morgan n'était pas un simple humain, il ne fut nullement effrayé par lui mais s'appréta à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoheneim
Ombre Funeste
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mar 22 Aoû - 21:12

Hoheneim le regarda puis se retourna sans dire mots.Un cliquetis se fit alors entendre derrière Morgan.Il se retourna et il vit se poser entre ses deux yeux un pistolet.La lueur de la lune éclairais a peine le bout du canon.Deux yeux écarlate s'ouvrirent.

Alors je suis si repérable que cela?

Hoheneim tourna autour de Morgan pour se mettre dans la lumière lunaire en le pointant toujours avec son arme faite d'argent.Sa cape et son chapeau qui était rester a coté de l'arbre comme si ils était en lévitation,tombèrent par terre.

tu serai deja mort si j'avais voulu te prendre la vie.

Il remis la sécurité a son arme puis la rangea dans son holster et remis son manteau ainsi que son chapeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=13
Morgan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 29
âge [rp] : Inconnu (quelques millénaires)
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mar 22 Aoû - 21:52

Morgan esquissa un sourire au coin des lèvres. Il rit sous cape.

-"Dis-moi, "fantôme" avec combien de balles comptais-tu m'ôter la vie? Des balles en argent... La belle affaire! Sais-tu seulement combien de balles de cette sorte j'ai reçu sur tout mon corps? Et combien de balles te reste-t-il? Sais-tu où en trouver d'autres? Quoi qu'il en soit on ne peut pas dire que tu privilègies la ruse à la force! Tes deux fuyards sont loins maintenant, si tu étais un bon chasseur tu m'aurais ignoré, d'ailleurs pourquoi n'a-tu pas pressé la détente?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoheneim
Ombre Funeste
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mar 22 Aoû - 22:57

Hoheneim le regarda et dit:

Je ne chassais pas...j'observais.

Il fit quelques pas en cherchant ses mots.

En ce qui te concerne,on va dire que je n'ai pas envie de faciliter la tâche au humain.

Hoheneim commença a ce retourner pour partir mais il se stoppa et parla:

Au faite,on m'appel Hoheneim et toi comment te nomme tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=13
Mab
le Miroir de la Nature ~Admin~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 27
âge [rp] : ??? les esprit ne comptent pas les années ils trouvent cela supperficiel
rôle dans le Village : MONSTRE=>esprit de la forêt
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mer 23 Aoû - 0:03

(désolé Andromede, j'étais en train d'écrire... j'éditerais après ton message
Dans la journée paisible, dans le silence stagnant, il y avait des cris, une course, et des bruits de combats. Dans une forêt on ne connaît qu'un catégorie d'êtres vivants qui se donnent satisfaction à créer ce genre de .... "boucan" comme ils disent.

Pour unr fois depuis des lustres (et venant d'un esprit ça fait longtemps) elle avait crut que ce jour allait rester paisible, depuis le matin il n'y avait eut qu'elle et la forêt, pour un observateur sans vergogne il se serait vite lassé de la voir marcher dans les méandres de son élément. car rien n'était audible et tout ce qu'il pouvait voir c'est que son regard pétillait de plaisir allant d'un tronc à un autre, et étrangement dans son regard on aurait put entendre des mots... si les yeux étaient capables de parler.

Mais il n'y avait pas eut d'observateur sans vergogne elle avait été totalement seule, et c'est ce qui lui avait tellement plut pendant toute cette journée. Il avait donc fallut quand dans le doux brouillard qui l'avait entouré, un brouillard exquis qui la coupait du monde, brouillard de plume, de douceur et de pensées, il avait fallu ce bruit pour le déchirer ce bruit pour transpercer le halo de plaisir qui c'était formé autour d'elle et l'atteindre à la tempe. Car ce fut comme un coup sur la tête ces bruit dont elle s'était déshabituée l'avait brusquement ramenée à la réalité... or il n'y a rien de plus brutal que ce genre de réveil.

Elle sursauta et sa tête se releva dans un élan de surprise et peut être de colère aussi. Mais elle réussit à se contenir, peut-être n'y avait il eut un accident. Seuls les humains utilisaient les armes... enfin... presque les autres qui les utilisent sont au moins rentrer en contact avec eux donc elle les mettait dans le même sac. Pourtant, il y avait des humains qui n'avait pas effleurés la garde d'une épée, même par hasard, et peut-être que l'un de ceux-là c'était retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

Enfin, cela ne servait à rien de tourner en rond, il y avait de ceux qu'elle appelait " les gens de l'extérieur" qui faisait un rafus pas possible et le mieux à faire était d'aller voir de plus près. Et puis, elle n'aimait pas savoir ce qui se passait exactement, il ne manquerait que se soit des bûcherons !

Elle se mit à traverser la forêt, de ce pas simple et léger qu'elle était habituée de prendre. Dans son élément elle était telle une image surnaturelle, parfaitement visible si l'on avait les yeux posés dessus, mais il suffit de les détourner pour ne plus la voir, d'une transparance qui ressemble à un camoufflage sans limite elle avait pourtant une apparence semblable à celle des femmes ordinaires à ceci près que ces vêtements montraient bien qu'elle n'en était pas une. Dans le village elle s'enveloppait d'un manteau à capuchon qu'elle avait "emprunté" mais ici elle laissait apparaitre une robe de matière inconnue bien que cela ressemblait à des feuilles. Elle était inconsciente des valeurs de la beauté certains auraient put dire que ce n'était pas leur style, la créature attachait l'oeil à cause de ce côté "anormal".
Elle n'avait pas de sang mais de la sève, ses yeux étaient verts (en été), marron clair (en automne), gris (en hiver) et vert bleuté (au printemps), ses longs cheveux raides et noirs cascadait sur une peau blanche écorce de bouleau. Cette même peau n'a donc pas vraiment une consistance très "normal" déjà parce qu'étant que l'esprit-enfant d'un saule elle n'était pas vraiment palpable, mais en plus c'était entre la peau et l'écorce, à la fois dur et doux, lisse et mystérieux.
POur un esprit, marcher dans son élément revient au même que de dire survoler les lieux. Elle marchait, oui, pas forcément vite, et pourtant on elle passait derrière un arbre et réaparaissait derrière un autre des lieux plus loin.
Elle arriva à un endroit de bataille la laissa immobile.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=79
Andromede
Spadassin à l'Eternel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 28
âge [rp] : 35 ans
rôle dans le Village : Chasseur
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mer 23 Aoû - 3:54

[si vous pouviez supprimer mon message au-dessus, ça serait sympa, merci !]

Fort jolie demoiselle, un trésor gagné de longue lutte. Andromede l'admirait dans la lumière filtrée par le feuillage des saules et des bouleaux de cette forêt obscure. Pas si obscure au final quand une jeune beauté venait l'éclairer. Jeune beauté au sourire si hésitant, les cheveux et les vétements en désordre. Quelques brindilles dans sa tignasse et sur sa robe, et quelques taches d'herbes. Un air de fille des bois affolées, un petit animal craintif mais rassuré. On dirait une petite souris des champs. Mais pas d'offense, juste une constatation d'artiste devant l'oeuvre de la Nature. Et la voix d'or pâle qui s'élève dans la voute sylvestre.

"-Merci. Je ne sais comment je pourrais vous remercier davantage."

Andromede s'inclina en déposant délicatement un baiser sur la paume de la jeune demoiselle. L'éclat charmeur de son regard brillait de mille feux. Mais il ne fallait pas voir là-dedans une quelconque envie perverse, juste le plaisir qu'offre une expression de la beauté.

"Chère demoiselle, sachez que tout le plaisir est pour moi. Le bonheur de pouvoir admirer une beauté telle que la votre me suffit amplement. Mais veuillez m'excuser, le monde regorge de périls, et en ce moment même nous en sommes entourés. Restez, je vous prie, prèt de cette arbre, le temps que je m'assure que vous ne courriez nul dangers."

En effet, la Mort trainait ses sales pattes partout autour de là. Bêtes féroces, créatures immondes, la forêt était traîtresse, la méfiance était de mise. Maîtresse jalouse de son territoire, elle ne cédait pas d'espace aux intrus de touet sorte. Même si le Chasseur avait lentement réussit à l'aprivoiser, ou au moins à se faire accepter, depuis les quelques années où il était ici. Mais elle restait une grande dame un peu farouche, et cela pour l'éternité.

Le danger actuel était plus pressant, déclaré. Incarné en le personnage d'un vampire arrogant qui arpentait les cimes non loin de là. Andromede l'avait remarqué, mais ne s'en était pas préoccupé, son sens ne l'alertant de rien. A présent, les intentions belliqueuses du midian n'étaient pas déclarées, mais pouvaient l'être à tout moment. Le Chasseur fit faire un demi-cercle brusquement arrpeté à sa lame, faisant naître une fine pluie de sang qui s'écrasa sur les brins d'herbe et les fougères. Puis il se retourna, faisant face à son possible adversaire. Sa garde était sûre, autant que sa foi en le Seigneur. Les signaux émis par le vampire était complexe, sa personnalité probablement profondément ambivalente. Un adversaire sûrement intéressant.

Une flèche cloua le débat intérieur du Spadassin. Flèche qui venait d'un autre homme, ou plutôt d'une autre de ces créatures de la nuit, à quelques mètres de là. Là encore, personnalité complexe, plus vraisemblablement le genre d'être sans scrupule, ne se battant que pour soit, sans conscience ni intérêt pour le reste du monde. Servant uniquement ses propres intérêt. Personnage digne, lui, d'intérêt. Andromede ne savait que faire de ce genre d'individus, son Seigneur ne lui avait pas donné d'indication précises. Il faudrait consulter le grimoire.

Enfin, une dernière arrivante, la plus dangeureuse de toutes. La Rose de Saphir la reconnu immédiatement, pour l'avoir entrevu et la respecter. Un esprit, supposait-il, une protectrice de la forêt. Un être qui méritait qu'on le prenne en considération. C'est pourquoi il s'inclina vers Archélia, s'excusant, et se déplaça furtivement, pour parler à la dernière venue.

"Je vous prie de m'excuser d'avoir versé le sang dans votre demeure. Soyez certaine que je ne l'ai fait en aucun cas gratuitement.Autant que faire ce peut, j'éviterais de réitérer ce genre d'actes. Je ne souhaite pas entrer en guerre avec ce lieu de paix et de force."

Puis il inclina là encore le buste, respectueux, et revint vers sa protégée. Il lui prit délicatement la main, à la manière de la Cour qu'il avait depuis longtemps quitté. Et il lui posa la question qui devenait de plus en plus pressante au fur et à mesure que les adversaires potentiels aparaissaient.

"Où voudriez-vous que je vous emmène, jeune demoiselle ? Il serait bon que vous vous remettiez de vos émotions après cette déplaisante expérience."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=134
Morgan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 29
âge [rp] : Inconnu (quelques millénaires)
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mer 23 Aoû - 14:11

[Je réponds juste à Hoheneim et je m'en vais promis! Désolé d'avoir fait irruption!]

Morgan observa Hoheneim. Il n'était pas très pressé de répondre, il avait senti une présence. Non deux, un humain et...autre chose, une puissante magie. Ayant vécu environ deu millénaires dans la forêt il savait reconnaitre, sentir tout du moins la présence des esprits. Il n'était pas venu chasser Hoheneim, il avait remarqué qu'un de ses frères loups-garou était mort, tué par cet humain. Mais Morgan s'était juré de ne plus jamais faire de mal à un humain de quelque façon que ce soit. Il décida donc de fausser compagnie à ce vampire le plus rapidement possible afin d'aller enterrer le corps du lycaon. Il savait la demoiselle en sécurité, protégée par cet humain, il pouvait donc se retirer, en restant toue fois assez près...
Or donc, il se tourna vers Hoheneim et lui dit:


-"Mon nom n'aucune importance, je ne le connais pas moi même, sache simplement que les loups qui m'ont élevé et appris l'art de la chasse m'ont appelé Morgan; et que les samouraï qui m'ont enseigné l'art de la guerre m'ont donné le pseudonyme de Morgan le Sinistre, les lycaons m'appellent simplement leur "frère", et pour les humains je suis l'"Homme Loup", le "Sauvage", le "Chasseur"..."

Ainsi donc l'arrogance de ce vampire était-elle qu'elle parvenait même à lui faire oublier la douleur? Car il n'avait pas senti la lame enduite de poison fichée dans sa moelle épinière au moment même où Hoheneim avait cru le surprendre en réaparaissant derière lui. Morgan avait visé le coeur, mais Hoheneim était d'une rapidité foudroyante même pour un vampire... Le poison aurait déjà terrassé n'importe quel mortel, surtout à cet endroit, mais le vampire était vieux de plusieurs millénaires, au moins aussi vieux que Morgan lui même, il aurait sans doute quelques somnolences et vertiges dans quelques heures, rien de plus; mais au moins c'était là sa garantie qu'il ne pourrait pas suivre les deux humains...
Lors, Morgan remit son sabre à son anneau et dit:


-"Je me permet juste de récuperer ceci..."

Il s'apprcoha de Hoheneim et retira la dague de sa colonne vertébral. Puis il la remit dans sa botte et s'en fut sans rien ajouter, se dissimulant dans les ombres de la nuit, Son Royaume...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mab
le Miroir de la Nature ~Admin~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 27
âge [rp] : ??? les esprit ne comptent pas les années ils trouvent cela supperficiel
rôle dans le Village : MONSTRE=>esprit de la forêt
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mer 23 Aoû - 15:01

La scène qui s'offrit à elle fut des plus singulière. Il y avait là ce vampire qu'elle avait déjà rencontré auparavant, une jeune fille qui d'après sa mine n'avait pas que passer du bon temps, un humain qui semblait resurgir du passé, et un autre qui se tenait sur deux jambes mais sentait la forêt et les loups. Elle ne ferait pas de mal à ce dernier, il appartient à la forêt c'est à elle de le punir s'il venait à faire quelque chose de grave. Mab ne devait s'occuper que des gens de l'estérieur, ceux qui ne comprennent pas ou offense la nature. Il ne lui restait donc que trois proies possibles.

Celui qui portait des habits, avait le visage, le regard, la courtoisie d'un temps qui avait disparu s'avança. Elle ne bougea pas d'un millimètre, aussi incroyable que celà lui sembla la forêt l'acceptait le laissait avancer sans même chuchoter sur son passage.
Qui était-il ?


"Je vous prie de m'excuser d'avoir versé le sang dans votre demeure. Soyez certaine que je ne l'ai fait en aucun cas gratuitement. Autant que faire ce peut, j'éviterais de réitérer ce genre d'actes. Je ne souhaite pas entrer en guerre avec ce lieu de paix et de force."

Elle balada son regard sur sa personne, il avait l'air sincère. Et ses manière tenaient toutes d'un temps qui avait eu un minimum de bon sens, elle ne put donc qu'accepter le fait qu'il tiendrait parole tant qu'on ne l'obligerait pas de prendre l'arme.

Etait-ce elle ou bien y avait-il derrière ses parole une voix plus haute. Comme s'il s'exécutait au nom de quelqu'un dont elle ignorait tout. Un peu comme elle, elle s'exécutait au nom de la forêt, pour la protéger. Mais peut-être avait-elle tout faux.

Elle le laissa partir, consciente que ce n'était pas un mauvais élément. Quelque chose la gênait le concernant. Comme s'il avait trop bien compris à qui il parlait, de qui il parlait et à quoi il s'engageait. C'était le premier humain qui comprenait la forêt qu'elle rencontrait.

Mais quelque chose la gênait tout de même.

C'était comme un arbre qui à l'approche de l'hiver durcit son écorce et perd ses feuilles sachant que l'hiver était capable d'être très rude. Comme une simple précaution.
Elle suivit du regard l'homme et la fille. Elle murmura quelque chose, un peu comme des paroles, un peu comme un bruissement de feuille. Les arbre tout autour lui répondir de la même manière d'une voix silencieuse qui se transmet dans les bruits familiers de la forêt. Si rie ne l'obligeait à sortir son arme, il ne le fera pas, elle avait donc demandé à ce que rien de bien méchant ne vienne perturber leur chemin jusqu'au village. On verra s'il tiendra promesse.


-"Mon nom n'a aucune importance, je ne le connais pas moi même, sache simplement que les loups qui m'ont élevé et appris l'art de la chasse m'ont appelé Morgan; [...] les lycaons m'appellent simplement leur "frère", et pour les humains je suis l'"Homme Loup", le "Sauvage", le "Chasseur"..."

Ainsi elle avait vu juste, quand il dut partir à son tour, il récupéra une arme. Il avait fallu qu'elle apparaisse pour que ce groupe se disperce, quelque part elle savait qu'elle n'y était pour rien, qu'elle était simplement arrivée au moment critique, cela fit apparaîte un petit sourire sur ses lèvres.
Elle se retrouva seule avec le vampire pour la troisième fois depuis qu'elle le connaissait.


"Je me demandais quand tu allais finir par venir me rendre une visite ...
Qu'es-tu venu faire à part observer et te faire planter une arme dans le dos ?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=79
Hoheneim
Ombre Funeste
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mer 23 Aoû - 19:00

Hoheneim la regarda et dit en souriant:

Tu à une partie de la réponse dans ta question car je ne suis pas fait planter une arme dans le dos...

Il mit sa main derrière lui et sortie un livre troué en son millieu.

...dommage j'aurais bien aimez pouvoir finir de le lire.Enfin il m'en reste encore un.

Hoheneim s'approcha alors tranquillement de l'esprit.Une fois arrivé pres de Mab le midian lui demanda:

Et toi que fait tu ici les affaires des humains t'interresse tant que sa?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=13
Mab
le Miroir de la Nature ~Admin~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 27
âge [rp] : ??? les esprit ne comptent pas les années ils trouvent cela supperficiel
rôle dans le Village : MONSTRE=>esprit de la forêt
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mer 23 Aoû - 19:22

"Les affaires concernant les humains ne m'intéressent pas, mais celles touchant la forêt me concernent tout particulièrement."

Elle haussa un sourcil et regarda le livre, il aurait beau le tendre tout ce qu'elle voyait là dedans c'étaient les vies tuées pour le fabriquer, et pire que tout elle ne savait pas lire l'humain alors... pourquoi toucher des cadavres si c'est pour déchiffrer des signes sans queue ni tête ?

Elle passa outre, elle observait chaque mouvements du vampire, précaution indiquée en pareille compagnie. La tension montait alentours, Elle ne l'aimait pas, Elle. Mab leva et La regarda, on verra bien, elle ne voyait pas pourquoi elle devait faire du mal au vampire s'il ne faisait rien de grave, elle attendrait une quelconque erreure et puis on en reparlera.

En pensant à ça, elle se demanda si le vampire avait entendu parler des bûcherons ou bien leur disparition était passée au dessus de la vision des villageois.

Elle reposa son regard sur le livre percé et eut une idée...


"Tu ferais mieux de me le donner, je ne suis pas sûre qu'ils aiment le fait que tu t'en ais servi comme bouclier..."

Soit il était étonné, soit il hésitait, espérant le récupérer avec quelques moyen humains, mais en tout cas il ne le lui tendit pas tout de suite. La tension monta autour d'eux, la paisible tranquilité se chragea en électricité, les arbres ne murmurait plus, un débile aurait put sentir la haine proliférer dans chaque goutte de sève.

L'ennui quand on est esprit, c'est que l'humeure de l'élément a tendance à calquer sur l'être. Elle lui demanda, se contrôlant tout de même un minimum :


"Tu ferais bien de me le donner..."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=79
Hoheneim
Ombre Funeste
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Mer 23 Aoû - 20:25

Hoheneim écouta sa requète avec amusement mais lorsqu'elle lui redemanda une deuxième fois il sentit une pointe de colère dans sa voix.Il la regarda et lui tendit le livre.

Je ne sais pas ce que tu veut en faire mais vu que tu sais a peine parler ma langue,je ne pense pas que tu sache la lire.

Il frotta alors son pouce contre le livre qui prit feu instantanément a cause du poison.Le feu rongea peu a peu le livre.Feuille par feuille,centimètre de papier par centimètre jusqu'a arriver a la couverture de cuir a ce moment le fau ayant consumer tous le papir s'éteignit.

Cadeaux.

Il lui tendit la couverture puis la regarda en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=13
Mab
le Miroir de la Nature ~Admin~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 27
âge [rp] : ??? les esprit ne comptent pas les années ils trouvent cela supperficiel
rôle dans le Village : MONSTRE=>esprit de la forêt
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Jeu 24 Aoû - 16:05

Elle regarda les flammes, mais tout doucement elle réussit à contenir sa colère, même si celle-ci s'emplifiat dans le coeur des arbres. Son visage devint d'une neutralité à faire peur, elle prit le cuir :

"Je ne m'intéresse aux affaires des hommes que si elles ont à faire avec celles de la forêt. Lire ... poruquoi faire ? Tu sais pertinemment que je ne m'intéressait qu'au papier, c'est d'ailleurs pour ça que tu l'as brûlé... j'aurais pensé que tu aurais fais preuve d'intelligence, après tout, ce livre était irrécupérable."

Elle caressa la couverture, elle vit sa vie d'autrefois dans un pré, chauqe chose a une âme, même le métal, les minéraux qui le forme appartenait à la terre, et la terre a une âme, quand on les transforme en métal, ils gardent leur âme, quand une arbre meurt et que du bois on en fait du papier, ou des poutres, il garde son âme, comme les cadavres des humains... chaque chose qui a vécut garde une âme... mais quand le corps se met à pourrir, est dévoré, ou est détruit par un élément, l'âme, sans hote, ère, on l'oublie et elle se perd. Elle avait voulu que l'âme du livre ne se perde pas, voilà tout, qu'elle ne pourrisse pas. Mais maintenant s'était trop tard, elle avait été dévorée.

Elle regarda Hoheneim, son regard était lointain, ailleurs, elle parlait en elle, comme une nécromancienne elle s'édressait à la couverture du livre... Puis doucement elle la retourna, déplaça ses doigts à l'intérieur, et suivant la reliure, une déchirure aparue, béante, elle y glissa un doigt et en sortit un bout de papier. La colère baissa de nouveau, puis elle sembla reporter son attention sur Hoheneim.

"La rancune des végétaux n'a pas de limite, et dure jusqu'à ce que l'affront est rendue... "

Elle ne dit rien de personnel, juste cette phrase avant d'effleurer de la main l'épaule gauche d'Hoheneim, une multitude d'images vint alors à son esprit. les vampires oublient la douceur des choses, la chaleur d'un ancien baiser, d'un ancien amour, les gestes coûtumier d'un temps oublié, des souvenirs perdus elle les prit pelle-mêle et les rendit à son propriétaire, et c'est ainsi qu'Hoheneim vit défiler devant ses yeux un passé qu'il avait perdu de vue.

C'était bénéfique d'un certain côté, et bientôt vint d'autres images, qui calculant les gestes qu'ils avait accomplit montrait son futur prometteur quand soudain une image vint s'interposer, celle d'un livre qui flambe... puis il disparut, emportant avec lui l'avenir qui avait été sien pour montrer les lignes sombre d'un autre, il n'était pas maudit, mais il avait perdu un destin et celui qu'il avait gagner continuera d'exister tant qu'il n'aura pas
"rendue ce qu'il avait pris."
La dernière image était celle de mab, assise sur une branche qui regardait un corps, son corps mangé par des lycans.
Quand il rouvrit les yeux elle avait disparu, elle était à bien des lieux au-delà, devant son bouleau mère, elle parlait à cette dernière, tenant le papier à plat par terre, le caressant, puis, une feuille d'argent du bouleau vint se poser sur le prospectus, celui-ci se déforma, et à sa place apparut une jeune pousse.


"Bonjour petit frère..."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=79
Hoheneim
Ombre Funeste
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
rôle dans le Village : Aventurier
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Jeu 24 Aoû - 23:24

En se reveillant Hoheneim avait l'impression qu'un troupeau d'éléphant lui était passer sur la tête.

Hum,j'ai pas eu aussi mal que depuis ma première cuite.

Il mis sa main sous sa cape et en sortie une flasque remplie d'un liquide verdâtre.Il la déboucha et en but une gorgée.

Argh,j'avais oublié que cela avait aussi mauvais goût mais bon sa aide a faire partir le mal de tête.A mon avis sa doit être grâce a l'infâme goût que sa à.

Il se leva puis partit rejoindre les ombres de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banshee-world.heavenforum.com/viewtopic.forum?t=13
Archélia
apprentie libraire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 28
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Balade en forêt   Jeu 24 Aoû - 23:57

Encore effrayée et sous le choc, la jeune femme se prit à observer les magnifiques yeux aciers de son sauveteur. Ses paroles la touchèrent. Puis, il prit sa main pour l'embrasser. Une légère couleur rosées teinta les joues de l'apprentie. Jamais personne n'avait fait usage d'une telle délicatesse avec le "monstre" du village.

Elle resta près de l'arbre, à comtempler le grand homme qui semblait être auréolé tout de blanc. Des souvenirs lui revinrent en tête.

Elle avait environ 7 ans. La vieille femme qui l'avait traité de monstre, d'affreuse créature sombre s'approchait d'elle. Elle venait punir l'attrocité de la nature de s'être approchée un peu trop de ses arrières-petits-enfants. Mais elle ne voulait que les voir jouer, comprendre leurs jeux pour pouvoir s'amuser avec ses poupées. Mais la bâton béni la frappa violemment au moment où elle tentait de comprendre. À 7 ans, on est encore tellement petit, tellement innocent. On se demande alors qui était le monstre entre les deux. L'enfant qui cherchait de la compagnie et quelqu'un chose à faire pour combler sa solitude? Ou la vieille dame qui lui donnait des coups de bâton seulement parce qu'on l'avait retrouvée sur la place centrale après sa naissance? Mais à ce moment-là, deux personnes seulement connaissait le dur secret qu'elle devrait garder. La vieille et sa mère adoptive. Sa mère adoptive, un ange comme il ne s'en fait plus. Douce comme le printemps et attentionnée comme cet homme qui venait de la sauver. Elle seule avait vue en elle plus que le contenu de la lettre. Lettre qu'elle avait eu la chance de lire au chevet de sa mère adoptive, en écoutant les raisons de l'enfer de sa vie. Lettre qu'elle avait aussi brûlée par la suite. L'un des pires moments qu'elle avait pu vivre.

Puis l'homme revint vers elle, chassant ses sombres pensées en les effrayant de par sa lumière dorée. Se laissant bercer par ses paroles empreintes de beauté, elle le suivit. Où ils iraient? Chez elle? Bien sûr que non. C'était l'idée la plus ridicule qui lui passa par la tête.

Mais cet homme semblait être un fervent croyant de la religion catholique. Elle, elle n'était jamais entrée dans une église de sa vie. Jamais on ne l'avait laissé entrer. Elle entendait les gens lui dire d'un ton brusque que cet endroit n'était pas pour elle, que c'était pour les grands. Pourtant, elle voyait constamment des enfants beaucoup plus jeunes qu'elle entrer dans l'église. Puis, plus vieille, vers l'âge de 15 ans, tout s'éclaira. Le villageois refusaient qu'elle entre dans l'église, se disant qu'une monstruosité comme elle n'avait pas sa place dans un lieu béni de la main du Seigneur, qu'elle pourrait le souiller de sa seule présence. Personne au village ne connait plus son secret. Elle est la seule maintenant à connaitre la raison de la peur qui caractérise les visages sur son passage. On dit que les hommes craignent ce qu'ils ne connaissent pas. Peut-être est-ce la raison de leur peur d'une jeune femme, tout ce qu'il y a de normal.

Alors, où pourraient-ils aller. Rester ici, dans la forêt, non. C'était trop dangereux, elle en avait maintenant la preuve. Un loup-garou, c'était bien assez pour une soirée. La librairie était fermée. Alors, que restait-il comme endroit où ils pourraient être tranquilles.

-Pourquoi ne pas aller au bar. Il y a un petit bar, au centre du village. Il n'est pas très peuplé la nuit, tout les villageois restent bien cachés chez eux.

Voilà. Le bar. Ce serait un petit endroit calme où ils pourraient se réchauffer, car un vent frais commençait à se lever. Archélia n'avait jamais bu d'alcool et ce n'est certainement pas cette soirée-là qu'elle commençerait.

La jeune apprenti-libraire suivit donc le grand homme qui semblait connaître son chemin dans la forêt dense qui les entouraient. Rien ne semblait vouloir troubler la nouvelle quiétude qui régnait dans les lieux. Ils s'approchaient du village, aussi sombre que lorsqu'elle l'avait quitté. Un silence de mort régnait, il n'y avait personne dans les rues.

(Je te laisse poster le premier dans le bar Andromede...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade en forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade en forêt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une balade en forêt? (Avec Evangeline Bishop)
» Balade en forêt [pv avec cedric williams] [TERMINE]
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village... :: la forêt :: la forêt de l'Est-
Sauter vers: